images

Un nouveau Maire est désormais en poste depuis 4 mois, il est possible de voir clairement ces intentions pour ceux qui ne les avait pas saisies avant les élections.

C'est clair que la première intention consiste à stopper la construction de logements sociaux, pourtant la demande est toujours aussi forte près de 2700 personnes attendent un logement à loyer modéré et parmi eux des jeunes qui veulent prendre leur indépendance.

En corrolaire de cette première intention : favoriser la production de logements de standing, déjà nous savons que des promoteurs se frottent les mains avant de se remplir les poches.

Je ne vais pas tout détailler, j'ai déjà évoqué quelques sujets qui fachent et qui traduisent une gestion politiquement à droite et très à droite (en deux mots bien sur).

Mais dans cette article, je souhaite marqué l'accent sur des mesures qui devraient révolter les Clamartoises et les Clamartois plus que tout car il s'agit de leur sous et de l'utilisation des impots qu'ils payent.

Le nouveau Maire, surement très pressé de mettre sa patte sur la ville a annoncé plusieurs projets qui ne seront pas sans incidence sur le budget municipal et surtout qui engagent des dépenses qui ne devraient pas avoir lieues.

Tout d'abord, Mr Berger a annoncé la démolition de la maison de quartier Trivaux-Garenne qui est très récente, même pas 10 ans,  Et cela, même si c'est l'ancienne majorité municipale qui l'a mise en place, ce sont les Clamartois qui l'ont payée et c'est devenu notre patrimoine. Elle répond bien à sa fonction et elle est en bon état.

Autre annonce, la démolition du marché Trosy pour y faire un monoprix et reconstruire le marché en face dans le centre Desprez, là aussi, l'ancienne majorité avait entrepris la rénovation complète du marché qui devait lui permettre de passer encore beaucoup d'années sans nouvelles grosses dépenses. Un nouveau gachis engagé par cette nouvelle municipalité avec notre argent.

Autre décision qui va gréver le budget de la ville, la construction de plusieurs parkings en sous sol, et notamment celui en dessous du stade Hunnebelle qui en plus générera de sérieux désagréments pour le sport et les festivités.

Au moment où la nouvelle municipalité crie à la dette et au budget très contraint, il semble bien que la situation ne soit pas aussi préoccupante qu'elle est indiquée puisqu'à peine 4 mois après les élections, les plus grandes décisions de la nouvelle majorité consistent à l'engagement de grosses dépenses. Déjà la ville a préempté deux nouveaux terrains et l'augmentation du budget des indemnités des élus semblent démontrer leur peu d'inquiétude.

Elle pousse tellement son souci de marquer son territoire politiquement, qu'elle a fait changer des tapis rouges (couleur existant déjà dans la mandature Foucher) par des tapis bleus, est-ce à dire que les couleurs de la ville qui étaient au bleu foncé vont devenir rouge ?

Bref, vous le voyez, que la droite n'est pas la même politique que la gauche est une réalité mais que la nouvelle majorité et son Maire décide de démolir ce qui a été fait avant uniquement parce que ce n'est pas eux qui l'ont mis en place, là c'est autre chose car cela s'appelle du gachis d'argent public.

C'est peut-être nous qui voyons (comme le disent certains comiques) mais c'est aussi nous qui payons et ça ce n'est pas drôle.